Animoca Brands, une levée de fonds de 75 millions de dollars pour le "métaverse ouvert"

Après avoir réussi la 2e phase d’une levée de fonds de 75,32 millions de dollars, commencée au début de cette année, Animoca Brands voit sa valorisation croître à 5,9 milliards de dollars. Grâce à ce portefeuille bien garni, la société de jeux blockchain pourra étendre ses activités et se concentrer encore plus sur sa vision de « métaverse ouvert ».

 

Arrivée imminente du métaverse ouvert de The Sandbox ?

Après la clôture d’une levée de fonds de 75,3 millions de dollars, Animoca Brands, la société derrière The Sandbox, se dote de bonnes ressources. Elle a de quoi accélérer la construction de son « open métaverse ». Cette opération constitue la deuxième phase d’un cycle de financement ayant fait l’objet d’une annonce au début de l’année.

Grâce à ce nouveau tour de table, la valorisation d’Animoca Brands a été revissée à 5,5 milliards de dollars. Dire qu’en avril dernier, son portefeuille d’investissement ne détenait que 1,5 milliard de dollars. Et ses réserves d’actifs s’estimait à 4,2 milliards de dollars.

Si l’année dernière, cette firme basée à Hong Kong déclarait avoir investi dans plus de 150 projets et plateformes de jeux, cette fois-ci, elle promet plus d’efficacité dans :

  • le financement d’acquisitions stratégiques ;
  • divers investissements ;
  • le développement de nouveaux produits ;
  • l’obtention de licences pour des propriétés intellectuelles populaires ;
  • et la progression du métaverse ouvert.

Cette tranche de financement avait vu la participation de Liberty City Ventures, appuyé par Alpha Wave Ventures, Kingsway Capital, SG Spring Limited Partnership Fund, 10T, Cosmic Summit Investments Limited, Generation Highway Ltd, etc.

Yat Siu, cofondateur et président exécutif d’Animoca Brands, n’a pas manqué d’apporter des précisions :

« Les droits de propriété numérique représentent un changement générationnel déterminant pour la société, qui a un impact sur tous les internautes et qui fera émerger un métaverse ouvert. Nous sommes profondément honorés de continuer à bénéficier d’un fort soutien de la part des investisseurs alors que nous travaillons de manière à consolider la position de leader d’Animoca Brands dans l’industrie du Web3 et dans le domaine de la véritable propriété numérique. »

 

Les limites des tels investissements dans un contexte miné par la crise ?

Il semble inutile de vous rappeler que les cryptomonnaies et les NFT ne se portent pas très bien aujourd’hui. Mais Animoca Brands, fort de ses 11 années d’existence dans le secteur de la gamification, des technologies blockchain et dans l’intelligence artificielle (IA), ne se laisse pas intimider. Coute que coute, son projet de métaverse ouvert verra le jour.

« Le crash dévastateur des dotcoms en 2000 n’a pas tué l’Internet naissant. L’horrible crise financière de 2008 n’a pas stoppé l’explosion d’Internet, des smartphones ou des jeux mobiles. L’hiver glacial cryptographique de 2018 n’a pas éteint la flamme des cryptomonnaies. Tous ces évènements semblaient décrire un arrêt brutal à leur époque, mais si vous pouviez voyager en 2000, 2008 et 2018, vous n’auriez aucune difficulté à choisir le côté gagnant qui semblait – à l’époque – être inexorablement condamné », ajoute Siu.

Très confiant, l’homme fort d’Animoca Brands estime que les Web, NFT, cryptomonnaies et métaverse sauront surpasser les épreuves endurées présentement. « Il y aura des bosses sur la route, des variations cycliques et un évènement occasionnel de type cygne noir, mais la carte de l’avenir est lisible par quiconque adoptant une vision plus large et plus longue », a-t-il renchéri.

Conclusion

Ces remarques de Yat Siu nous amènent à réfléchir sur la période difficile que sont en train de vivre les investisseurs en cryptomonnaies, NFT et les conquérants du métaverse. Si Animoca Brands persiste et signe dans son idée de mise en place de métaverse ouvert, et continue de séduire les investisseurs, c’est parce qu’il estime qu’aller de l’avant est un must, que la route soit semée d’embuches ou pas.