Lens Protocol, le futur des réseaux sociaux ?

Lens est un protocole lancé par AAVE un protocol DeFI, et l’objectif de Lens, c’est de permettre à ses utilisateurs de créer de nouveaux réseaux sociaux décentralisés.

Qu’est-ce que Lens Protocol ?

Tout d’abord, avant de parler de Lens il faut qu’on vous parle des réseaux sociaux. Pour construire aujourd’hui un réseau social, vous devez établir un graphe social, qui est une carte des relations entre les personnes qui utilisent votre réseau. Les données du graphe sont stockées sur des serveurs centralisés, ce qui signifie que l’entreprise derrière le réseau social a le pouvoir de supprimer des comptes et censurer le contenu à tout moment. Ce qui m’est d’ailleurs arrivé il y a 2 semaines sur Linkedin où mon compté était supprimé du jour au lendemain sans justification… D’où l’intérêt de Lens Protocol qui permet à ses utilisateurs de créer un graphe social décentralisé. Lens a fait son lancement sur Polygon et c’est un protocole open-source ce qui signifie que tout le monde peut construire ce qu’il souhaite avec. Pour créer un lien entre les profils, Lens utilise la technologie NFT. Les NFT sont utilisés pour représenter les profils, mais aussi les interactions entre les utilisateurs. Oublier votre email et vos mots de passe pour se connecter sur Lens, il suffit d’utiliser votre wallet. Comme vous avez pu le constater sur Lens, tout se fait de manière décentralisée. Pour obtenir un profil sur Lens lisez l’article jusqu’à la fin.
 
 

Quelques cas d’usages du protocole

Lenster

Lenster est la première application lancée sur le Protocol Lens. Il s’agit d’une version décentralisée de Twitter. Sur cette plateforme, on est propriétaires de nos data, on ne laisse pas d’adresse mail, d’adresse IP, on ne partage pas notre géolocalisation, tout se fait de manière décentralisée en connectant notre wallet à la plateforme. La seule chose qu’on partage avec les autres, c’est notre nom d’utilisateurs. On ne peut pas « shutdown » la plateforme vu qu’elle utilise la technologie blockchain contrairement au système centralisé. Le seul désavantage en terme d’UX ce sont les signatures de transactions qui doivent être faite de temps en temps. Sur Lenster il est également possible de collectioner les publications sous forme de NFT, il est aussi possible d’ajouter un prix pour pouvoir obtenir un NFT, ce qui est une nouvelle manière de monétiser son contenu.

Lenstube

Une autre application intéressante qui utilise Lens est Lenstube, la version décentralisée de youtube. À la différence de youtube ou les vidéos sont stockées de manière centralisée, sur Lenstube tout est stocké soit sur IPFS, soit sur Livepeer. Les créateurs de contenu sur Lenstube peuvent transformer leur vidéo en NFT et décidér s’ils veulent les offrir gratuitement ou faire payer leur communauté pour accéder au contenu. Les abonnés peuvent ensuite acheter, collectionner et vendre leurs NFT préférés, créant ainsi un marché secondaire. Une autre option sur Lenstube c’est le Superfollow qui permet aux créateurs de fixer un montant à payer qui permet aux utilisateurs d’accéder à l’intégralité de leur contenu et en plus sans devoir donner une part conséquente au tiers.

Conclusion

Nous pensons que Lens Protocol et des solutions similaires sont certainement le futur, car l’objectif du web3 c’est de donner le pouvoir aux utilisateurs qui vont enfin être propriétaires de leurs propres datas. Si vous souhaitez obtenir un profil sur Lens, suivez nos réseaux sociaux surtout Linkedin 👀

Abonnez-vous à nos réseaux pour être informé de toutes les actualités du secteur des NFT