Pourquoi les NFT font autant parler ?

Les NFT sont devenus le mot à la mode ces derniers mois. En France, cela reste encore discret mais au États-unis ce mot est dans la bouche de tous les investisseurs et entrepreneur. 

 

On connaît l’avance de nos voisins outre atlantique dans le secteur des technologies et ce phénomène se poursuit dans le monde de la blockchain. Ils ont tendance à comprendre l’ampleur d’une technologie avant les autres, le monde se digitalise comme pour le divertissement (jeux vidéo, musique etc), les communications (mail, réseaux sociaux, la connaissance (wikipédia), la propriété numérique arrive avec les NFT.

 

C’est pourquoi nous allons essayer de vous montrer le potentiel de cette révolution dans cet article.

 

Pour commencer si vous ne savez pas ce qu’est un NFT, aller lire l’article Qu’est-ce qu’un NFT.

 

Si les plus gros investisseurs du secteur des technologie s’intéresse au web 3.0 et aux NFT ce n’est pas un hasard. Ce domaine pourrait bel et bien changer notre manière d’utiliser le web. Notre vision du web classique est utilitaire, alors qu’avec le web 3.0 on pourrait détenir ce web pour en apprendre plus nous avons écrit l’article qu’est-ce que le web 3.0.

Une identité numérique librement consentie

La révolution de l’utilisation, avec les NFT nous pourrions détenir notre identité numérique, notamment avec ENS Domain. Nous pourrions donc nous connecter de manière pseudonyme sur tous les sites que nous visitons. Imaginez vous connecter sur Facebook, Twitter, votre boîte mail, etc sans mot de passe, juste en ayant connecté votre portefeuille (wallet) qui prouve que vous détenez le NFT associé à votre pseudonyme. 

 

Il suffit de se connecter grâce à son portefeuille, plus besoin de créer plusieurs comptes pour chaque plateforme.

 

Cette identité peut être pseudonyme ou pas si vous souhaitez avoir un compte public auquel tout le monde à accès. C’est à vous de choisir et vous pouvez même en avoir un public et d’autres pseudonymes qui préserve votre vie privée. Une carte d’identité virtuelle qui pourrait à terme être utilisée dans le monde réel, pourquoi ne pas avoir un passeport virtuel.

Les NFT, un outil pour construire le monde digital

Les NFT ne sont qu’une technologie qui permet de créer et détenir des actifs digitaux uniques. Regardez autour de vous, observez les objets, ils sont tous uniques. Pourquoi ne pourrions pas avoir des objets digitaux uniques qui nous appartiennent ? Il est important de comprendre que les objets non fongibles sont bien plus présent que les choses fongibles. Les NFT ne seraient qu’un simple outil comme la blockchain pour identifier l’unicité d’un bien, qu’il soit immatériel ou relié à la vie réelle. Certaines entreprises imaginent tokenisé l’immobilier, d’autres des montres de luxe ou des voitures, toutes ces possibilités sont ouvertes. 

 

Avoir un NFT qui est un accès à un club, que ça soit votre club de foot ou votre école, permettrait d’avoir une plus grande transparence et facilité d’utilisation. Avoir un ticket pour un concert sous forme de NFT, permettrait de le vendre sur les places de marché en quelques minutes et l’organisateur reçoit une commission sur la revente. Cette simplicité permettrait de rendre le marché plus liquide, avec moins d’intermédiaire et en plus de garder un souvenir des évènements auxquels on assiste. 

Un univers qui rémunère ceux qui le méritent

Quand on sait qu’un artiste ne récupère même pas 50% de la vente de ses œuvres, on comprend l’intérêt d’éliminer les intermédiaires dans le secteur de l’art. On peut aussi penser à tous les intermédiaires dans l’industrie du cinéma, de la musique et du divertissement en général. Être financé par ses fans via les NFT est désormais possible, pour créer un livre, ou un évènement. Ce phénomène permettra aux créateurs de bénéficier du soutien de leur communauté. Tout en profitant à la communauté qui recevra NFT avec une utilité, (accès à l’évènement, film, musique etc).

Nous n’avons pas encore idée des utilisations possibles des NFT mais cette nouvelle technologie nous permettra d’avancer vers un monde plus décentralisé, transparent et avec moins d’intermédiaires.