Tiffany & Co a lancé sa collection NFTiff réservée aux Cryptopunks

L’annonce de « NFTiff », la dénomination d’une collection de pendentifs sur mesure liés aux NFT CryptoPunk signée Tiffany & Co, a la fin du mois de juillet sur Twitter. Jusqu’au 5 août, les détenteurs de CryptoPunk étaient conviés à manifester leur intérêt pour ces œuvres d’art avant-gardistes, physiques et numériques.

Tiffany & Co accorde plus de valeurs aux NFT

Au jour du 31 juillet, Tiffany & Co a officialisé sur Twitter la sortie de 250 actifs numériques autorisant l’accès à des pendentifs personnalisés que seuls les détenteurs de CryptoPunks peuvent s’offrir. La marque aux boîtes vertes a fait en sorte de les regrouper dans la collection baptisée « NFTiff ».

« Nous sommes en train de faire passer les NFT au niveau supérieur. Exclusivité pour les détenteurs de CryptoPunks, le NFTiff transforme votre NFT en un pendentif sur mesure fabriqué à la main par des artisans de Tiffany & Co. Vous recevrez également une version NFT supplémentaire du pendentif. »

Pour d’amples informations, le joaillier américain a suggéré de survoler son site web. Vous y découvrirez notamment des explications sur les NFTiffs, la taille du pendentif et les matériaux qui le composent.

En parlant des caractéristiques des NFTiffs, sachez que la longueur des pendentifs est d’environ 30 mm, et leur largeur entre 20 et 30 mm. Ces derniers ont été fabriqués en or et sont sertis de pierres précieuses ou de diamants. Le plus des pendentifs NFTiffs ? C’est l’esprit ayant gouverné les joaillers de Tiffany & Co, lesquels se sont inspirés des 87 attributs et 159 couleurs des 10 000 NFT CryptoPunk pour concevoir les nouveaux bijoux.

 

 

Exemple de pendentif issu de la collection NFTiff

NFTiff, au moins 7 500 ETH de gains

Soit approximativement 13,01  millions de dollars au moment de la rédaction de cet article, avec un ether valorisé à 1 735,49 la pièce . Dire qu’une petite incursion sur le site destiné à la promotion des NFTiff nous a permis de constater le succès total du projet en question.

De quoi satisfaire Alexandre Arnault, l’actuel vice-président de Tiffany & Co. À titre de rappel, Alexandre est, lui aussi, titulaire d’un CryptoPunk en rose et émail qu’il n’hésitait pas à exhiber sur Twitter après les avoir travaillés.

Qualifié de « très ‘on brand’ » par le directeur marketing de SmartBlocks Agency, cette initiative témoigne de l’initiative de Tiffany & Co de mieux conquérir le marché des NFT.

À noter par ailleurs que les NFTiffs ne constituent pas les premières actions de ce joailler américaine de 185 ans. En mars dernier, elle a effectivement fait l’achat d’un Okapi NFT appartenant à Tom Sachs pour 380 000 dollars. Après cela, elle a opté pour une photo de profil de format NFT sur Twitter.

Conclusion

Beaucoup estiment que Tiffany & Co est une spécialiste de bijoux à prix exorbitants. Et elle l’a confirmé par la vente des NFTiffs dont l’unité se vendait à 30 ETH, soit 53 000 dollars. Mais il faut quand même reconnaître que le joailler réussit toujours ses coups. La preuve, les pendentifs NFTiffs se sont écoulés comme des petits pains auprès des détenteurs de CryptoPunks.