OpenSea a ajouté une nouvelle politique pour combattre le vol de NFT

OpenSea est une des marketplaces de jetons non fongibles les plus populaires. Cette renommée attire non seulement les collectionneurs, mais également les pirates et les escrocs. Pour renforcer les mesures pour combattre le vol de NFT, la plateforme a ajouté une nouvelle politique.

OpenSea vol de NFT

 

Source : @opensea (OpenSea Twitter)

Le rachat d’actif volé est interdit sur OpenSea

Les cas de vols d’actifs se répandent de plus en plus dans le secteur des NFT. Les marchés secondaires comme OpenSea ne sont pas épargnés. En février 2022, la plateforme accusait un détournement de jetons d’une valeur de 1,7 million de dollars après une attaque phishing. Le vrai problème concerne les objets volés. Beaucoup d’utilisateurs ne savent pas si l’actif qu’ils achètent provient d’un vol ou non.

Dans ce cas précis, il devient impossible de revendre le token sur OpenSea, ce qui a conduit à de nombreuses plaintes. Un adhérent avait évoqué sa situation et la plateforme lui aurait demandé d’aller vendre sur une autre place de marché.

Pour corriger cela, OpenSea a effectué une annonce mentionnant que sa politique se base sur les lois des États-Unis. Il leur est donc impossible de vendre sciemment un actif volé. Elle admet cependant les cas impliquant l’achat d’objet détourné sans le savoir. La politique actuelle pénalisait automatiquement ces personnes, d’où les commentaires et les plaintes dans les réseaux. Pour répondre à cette situation, la place de marché a donc mis à jour son règlement.

Une nouvelle politique dans le cas d’un vol de NFT ?

Le changement se trouve dans l’utilisation des rapports de police en présence d’un vol de NFT. Ces documents servaient uniquement dans le cas de litiges aggravés. La mise à jour permet d’utiliser ces pièces pour confirmer tous les signalements d’actifs volés sur OpenSea. Si, dans les 7 jours après le signalement, aucun rapport de police n’arrive, le NFT volé peut être de nouveau vendu sur la plateforme.

L’objectif d’OpenSea est de prévenir les faux rapports. En accompagnement à la mise à jour, la plateforme a simplifié le processus pour réactiver les fonctions d’achats et de ventes des actifs récupérés. Pour réduire les cas de vol sur la marketplace, l’entreprise prépare aussi un système de détection automatique de détournements.

policy update

Le problème du vol de NFT, un sujet qui divise la communauté

Le vol de NFT est un problème récurrent sur OpenSea depuis le début de l’année 2022. Les artistes du cryptoart se sentent impuissants face au fléau. Du côté des utilisateurs, la question ouvre un débat.

Certains observent la nouvelle mise à jour comme une bonne décision. Si le précédent politique s’appuyait sur la législation des États-Unis, OpenSea devrait, selon eux, observer également les lois des autres pays. D’autres restent sceptiques et mécontents.

Un utilisateur a répondu au Tweet de la compagnie en évoquant la prise de position tardive : « C’est drôle parce que lorsque mon NFT a été volé, Opensea et la société NFT qui l’a créé, m’ont dit d’aller au diable. Quel changement d’attitude ! Je suppose que ça ne compte que lorsque des milliers de personnes se plaignent. », indique-t-il.

Conclusion

Les contrefaçons, les plagiats et le vol de NFT sont autant de fléaux à combattre pour les différentes places de marché. Nous allons voir par la suite comment les politiques des plateformes vont évoluer par la suite.

Abonnez-vous à nos réseaux pour être informé de toutes les actualités du secteur des NFT